Select Page

Comment savoir des milliers de mots de vocabulaire en tres peu de temps

Recevez la formation gratuite

“25 techniques Afin de apprendre votre vocabulaire”

Vu de l’exterieur, l’apprentissage du vocabulaire a de quoi faire peur : c’est necessaire de memoriser des centaines, que dis-je, des milliers de mots avant d’atteindre l’objectif tant convoite : parler couramment une langue etrangere. Si vous avez deja fait l’amere experience d’en oublier une part par manque de fonctionnel, vous savez egalement a quel point Il semble difficile d’ancrer bien votre petit monde au sein d’ notre memoire. Cet article va vous permettre d’optimiser la apprentissage grace a quelques techniques tres simples.

Combien de mots Afin de parler couramment une langue ?

C’est une question complexe mais que l’on va legitimement se poser. Combien de mots est-il necessaire de memoriser avant d’atteindre le niveau vise ? Cela n’est d’ailleurs pas facile de determiner combien de ces termes nous connaissons dans chaque langue, a moins de les compter un par votre. Il faudrait etre sacrement motive et jouir de beaucoup de temps libre libre. Je ne saurais vous penser combien de mots je connais en francais, en anglais ou en allemand et honnetement, qu’importe. Je pourrais bien au plus vous dire que j’essaie d’en savoir toujours plus !

Combien de mots comporte une langue ?

Ce probleme reste tout i  fait insoluble : sans cesse, de nouveaux mots apparaissent, tombent en desuetude, changent d’orthographe ou encore de sens. Essayer de l’ensemble des comptabiliser reste tout bonnement impossible. Pour vous donner une idee, le nombre de mots dans une langue tel l’anglais ou le francais est de l’ordre du million quand on compte l’ensemble des formes conjuguees ou accordees ainsi que des variantes orthographiques. En eliminant ces redondances, on tombe a deux centaines de milliers de mots, dont beaucoup paraissent archaiques ou tres techniques. Notre Grand Robert d’une langue francaise se targue de comporter 100 000 entrees sur le site officiel. En se concentrant vraiment i  propos des termes les plus courants, on tourne autour de diverses dizaines de milliers. C’est toujours vertigineux, n’est-ce nullement ? Aucune panique, vous n’avez inutile d’en connaitre autant pour commencer a vous exprimer.

Quelques centaines de mots suffisent concernant s’exprimer

Si le paragraphe precedent vous a refroidi, lisez plutot ce qui suit : ce billet nous apprend que bon nombre de Francais utiliseraient environ 5 000 mots dans leur vie quotidienne, dont 600 de maniere tres recurrente. Un nouvelle issu d’Atlantico nous enseigne qu’environ 10 % une population francaise compose avec un vocabulaire frequent d’environ 500 mots. Pour une langue maternelle, un lexique aussi reduit constitue un risque d’enfermement social, mais pour une langue etrangere, il s’agit d’une tres solide base pour communiquer.

Nul besoin d’apprendre bien le dictionnaire pour i?tre capable de parler une langue !

Apprendre du vocabulaire, oui, mais lequel ?

Principe de Pareto et loi de Zipf

Le concept de Pareto, aussi appele « loi 80-20 », decoule en loi du meme nom, formulee au XIXe siecle par l’economiste italien Vilfredo Pareto. Conformement a votre principe, une minorite de causes reste a l’origine d’la majorite des effets. Au XXe siecle, l’ingenieur Joseph Juran l’emploie pour enoncer que 20% des causes provoquent 80% des effets. Parallelement, le linguiste americain George Kingsley Zipf se lance dans une analyse statistique du vocabulaire du roman Ulysse, de James Joyce. Cela l’utilise pour formuler cela sera par la suite appele la loi de Zipf, remarquant que le commentaire le plus courant revient 8 000 fois, le dixieme 800 fois, le centieme 80 fois et le millieme seulement 8 fois.

Si ces principes chiffres ont de quoi donner la migraine, voici votre que vous devez en retenir : une minorite de mots suffira a produire beaucoup de sens. Avec un vocabulaire de base allant de 500 a 600 mots, vous etes deja capable de tenir une conversation basique dans votre langue cible. En depassant les 1 000 mots, vous etes suffisamment arme pour affronter l’integralite des situations courantes de la vie quotidienne.

Apprenez les petits mots : priorites et listes de frequence

Du point de vue d’une production du sens, la totalite des mots ne se valent nullement. Chacun pourra exprimer nombre plus d’idees plusieurs avec « jour » plutot qu’avec « laryngomalacie ». C’est d’ailleurs pour cette raison que les premiers mois au contact d’une langue seront ceux durant lesquels vous ferez nos plus gros progres, apres quoi vous avancerez encore qui plus est lentement : les mots et expressions que vous apprendrez seront De surcroi®t en plus specifiques et difficiles a placer dans une conversation.

Pour cette raison, vous devez absolument designer les mots que vous apprenez et donner la priorite a ceux qui reviennent le plus frequemment dans votre langue cible. Pour cela, vous pourrez vous inspirer de listes de frequences. Comme leur nom l’indique, il s’agit de listes dans lesquelles les mots seront classes en fonction de leur frequence d’apparition au sein d’ plusieurs milliers de documents. Vous en trouverez une sur le Wiktionnaire, ou dans le Wiktionary. Un avertissement malgre tout : ne nos utilisez nullement telles quelles. D’une part, c’est extremement rebarbatif, d’autre part, certains mots courants ont 1 sens tres ambigu. Ces listes commencent souvent avec des prepositions (in, of, to, by…), qui pourront recouvrir beaucoup de significations differentes. Les savoir seules n’a pas de interet. Il est des dictionnaires de frequence bases concernant ce principe, souvent appli wellhello publies avec l’editeur britannique Routledge. Malheureusement, de tels outils semblent totalement absents des librairies francophones.